Pourquoi changer de Firmware ?

Pourquoi changer de Firmware ?Qu’est ce que “Le Firmware” ?

Le firmware, aussi appelé micrologiciel, est le programme installé sur la carte électronique de l’imprimante. Il sert à interpréter les ordres “Gcode” en mouvements des moteurs, changement de températures et ventilation.

Mais si un firmware d’origine est déjà installé sur votre imprimante, pourquoi changer?

Souvent, les firmwares d’origines sont bridés avec des paramètres “sans échecs”, c’est à dire des vitesses maximums bridées et en cas de mise hors tension les paramètres reviennent par défaut.
Il s’agit là d’un choix commercial pour éviter les problèmes.

Chose à savoir: Les paramètres du firmware agissent comme des limites maximum. Exemple: le Gcode ordonne un changement de position à 200mm/s sur X, le firmware est paramétré à 100mm/s maximum sur X, le mouvement se fera à 100mm/s.

Souvent les personnes qui changent de Firmware le font pour avoir la possibilité de stocker des nouvelles valeurs dans l’EEPROM (mémoire) ou pour avoir des fonctions supplémentaires.

Comment changer de firmware:

Vous aurez besoin du logiciel Arduino IDE ainsi que la version du firmware souhaité (exemple : Marlin ou Repetier host)
Sachez que l’édition du Firmware nécessite de maitriser l’Anglais car le firmware de base n’est pas forcément compatible avec votre machine sans le modifier

Suite de l’exemple pour le firmware Marlin (sélection Sosimprimante3d.fr)

Dans le répertoire de votre firmware ouvrez le fichier “Marlin.ino”
La quasi totalité des paramétrages se situent dans l’onglet configuration.h
Une valeur “#define …” est une valeur active
Une valeur “//#define …” est une valeur inactive

Voici une liste des principaux paramètres que vous aurez à changer :

  • Le type de carte électronique (liste des cartes dans l’onglet boards.h) #define MOTHERBOARD …..
  • Le nombre d’extrudeurs #define EXTRUDERS …
  • Le type de thermistors installés (la plupart sont des 100kΩ donc type 1) #define TEMP_SENSOR_….
  • Les pas par millimètres des axes X/Y/Z/E #define DEFAULT_AXIS_STEPS_PER_UNIT ….
  • La vitesse max des axes X/Y/Z/E #define DEFAULT_MAX_FEEDRATE  …
  • L’accélération max des axes X/Y/Z/E #define DEFAULT_MAX_ACCELERATION
  • Le Jerk (ou vitesse minimum à partir de laquelle l’accélération est prise en compte) X/Y/Z/E  #define DEFAULT_XJERK…
  • Le sens des axes #define INVERT_X_DIR…
  • La taille du volume d’impression X/Y/Z #define X_MAX_POS…  
  • La possibilité de sauvegarder des modifications via le LCD #define EEPROM_SETTINGS

En cas de doutes orientez vous vers les groupes d’entraide sur les réseaux sociaux.

Une fois votre firmware personnalisé vous n’avez qu’a brancher votre imprimante en USB (il n’est pas nécessaire de la brancher sur une prise de courant) et cliquer sur “Téléverser” (flèche vers la gauche)

Lors d’une mise à jour du firmware (exemple: Marlin de la version 1.1.0 à 1.1.1) vous ne devez en aucun cas copier l’intégralité de l’onglet configuration.h, mais modifier chaque valeur à la main pour conserver le formatage et les autres valeurs de l’onglet.

 

Le layerfan, une nécessité ?

Le layerfan, ou ventilateur de couche, en avez vous réellement besoin?

Tout dépend des matériaux imprimés: L’ABS ne nécessite pas de ventilation mais en revanche le PLA et divers autres matériaux peuvent forcer l’utilisation d’un Layerfan.

Le Layerfan sers principalement à refroidir le plastique extrudé pour que la couche suivante soit extrudée sur une base solidifiée, ou suffisamment solide pour ne pas qu’elle s’affaisse ou se déforme.
Pour les réglages, les slicers disposent généralement d’un paramètre pour la première couche et d’un paramètre pour les couches suivantes. La première couche doit généralement être imprimée sans ventilation pour des raisons d’adhésion avec la surface d’impression.

Le plus n’est pas forcément synonyme de mieux

Gardez tout de même à l’esprit que trop de ventilation n’est pas forcément la meilleure solution. En effet si le layerfan choisit à une puissance trop importante il se peut que l’air qui en sort fasse chuter la température du heatblock (partie chaude de l’extrudeur) au point de causer une mise en sécurité de l’imprimante. (Ewemple l’erreur “Thermal Runaway” avec le firmware “Marlin”)

Si vous avez à votre disposition un slicer performant, il serait judicieux de régler les paramètres de ventilation en fonction de la situation. Comme dit plus haut, pas ou très peu de ventilation pour la première couche. Ventilation moyenne pour les grandes surfaces, ventilation augmentée pour les surfaces imprimées en moins de 15/30 secondes, ventilation maximum pour les pontages.

Un exemple d'impression sans et avec un layerfan.
Un exemple d’impression sans et avec un layerfan.

 

Quel modèle choisir ?

Le modèle le plus performant, selon l’équipe SOSimprimante3d.fr, est le Fang équipé d’un ventilateur 5015 que voici. Il existe de nombreuses variantes de ce modèle sur Thingiverse en fonction du type de ventilateur du hotend (30x30mm, 40x40mm, etc…) et du type de ventilateur radial (5015, 4020, etc…).

Layerfan type "Fang"

Tous les ventilateurs ne sont pas égaux

Nous vous déconseillons l’utilisation d’un ventilateur axial (30×30, 40×40, etc…) avec un design tel que le Fang. En effet ces ventilateurs sont capables de fournir un débit important mais très peu de pression. Les ventilateurs radiaux sont eux capables de fournir plus de pression, et donc de débit.

Ventilateur radial 50x15
Ventilateur radial 50×15
Ventilateur axial 40x40x10
Ventilateur axial 40x40x10